Le chanteur, organiste et compositeur Kizito Mihigo, est né Samedi le 25 Juillet 1981 à Kibeho, un des secteurs du district de Nyaruguru, dans l’ancienne préfecture de Gikongoro, actuellement situé dans le province du Sud. Fils de Buguzi Augustin et Ilibagiza Placidie, Kizito a grandi dans une éducation chrétienne catholique.

A l’age de 9 ans, il commença à composer des petites chansonnettes, mais ce n’est que cinq ans plus tard, lorsqu’il sera élève au Petit Séminaire de Butare, qu’il deviendra certainement l’organiste compositeur liturgique le plus populaire dans l’Eglise Catholique au Rwanda. En Avril 1994, alors qu’il est âgé de presque 13 ans, le jeune Mihigo est rescapé du génocide perpétré contre les tutsis, durant lequel sont assassinés plus de huit cents mille tutsis, dont son propre père.

Quelques années plus tard, cette tragédie, servira d’inspiration à ce jeune talent, pour devenir chanteur compositeur le plus populaire du Rwanda.

Un an après ce génocide, Kizito Mihigo composera une centaines de compositions liturgiques rapidement exploités dans plusieurs paroisses du Rwanda.

En 2000 (alors qu’il a 19 ans) Kizito Mihigo est déjà auteur et compositeur de plus de 200 (deux cents) chants liturgiques chanté dans tous les diocèses du Rwanda.

En 2003, remarqué par les autorités du pays, il est envoyé en Europe pour les études de Musique. En 2008, Il reçoit le Diplôme de Fin d’Etudes (DFE) du Conservatoire de Musique de Paris. De 2008-2010, après l’obtention de son diplôme, il est professeur de Musique en Belgique. En 2010 Il crée la Fondation Kizito Mihigo pour la Paix (KMP), une Organisation Non-Gouvrrnementale oeuvrant pour la Paix et la Réconciliation.

En 2011 Imbuto Foundation, organisation de la Première Dame du Rwanda, Jeannette Kagame, lui donne le prix CYRWA (Cerebrating Young Rwandan Archivers), en reconnaissance de ses activités pour la Paix et la Réconciliation.

En avril 2013, l’Office rwandais de la Gouvernance (Rwanda Gouvernance Board) reconnaît la Fondation Kizito Mihigo pour la Paix (KMP) parmi les dix meilleures ONG locales ayant favorisé la bonne gouvernance. À cette occasion, la Fondation reçoit le prix « RGB award » de 8 000 000 Frw (huit millions de francs rwandais)

Le président Paul Kagame, lui aussi, avait toujours présenté ce musicien rescapé du génocide comme un modèle pour les jeunes Rwandais.

Au mois d’avril 2014, après avoir publié une chanson critique immédiatement interdite par les autorités rwandaises, Mihigo est arrêté pour « menace contre l’État ». Le 27 février 2015 il est condamné à dix ans de prison pour « conspiration contre le gouvernement » du président Paul Kagame

(Visited 126 times, 1 visits today)
Loading...

LEAVE A REPLY